COOKIES : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies .       

Glossaire

Comprendre le milieu (berge, sédiment, zones humides, ripisylve…)

Cours d’eau : article L215-7-1 du code de l’environnement : Constitue un cours d’eau, un écoulement d’eaux courantes dans un lit naturel à l’origine, alimenté par une source et présentant un débit suffisant la majeure partie de l’année. L’écoulement peut ne pas être permanent compte tenu des conditions hydrologiques et géologiques locales.

Lit majeur : secteur occupé par le cours d’eau lors des très hautes eaux (crues).

Lit mineur : secteur entre les deux berges et dans lequel s’écoule le cours d’eau.

Berge : bord en surplomb du cours d’eau.

Sédiment : particules transportées par le cours d’eau et déposées par gravité au fond du lit.

Zones humides : loi sur l’eau : « terrains habituellement inondés ou gorgés d’eau de façon permanente ou temporaire avec une végétation dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ». Les zones humides sont des milieux naturels aquatiques déclarés d’intérêt général, pour leurs rôles dans la régulation des écoulements (crues et étiages), de filtration des polluants, de réservoir de biodiversité…

Ripisylve : la ripisylve est la végétation qui borde les milieux aquatiques. Elle peut former un liseré étroit ou un corridor très large. Ce mot vient de “ripa” qui veut dire rive et de “sylva” qui veut dire forêt en latin.